Réfléxions sur la pensée magique

Dans ce voyage cosmique, Ticouac perçoit l'univers et les êtres à travers son imagination créatrice et magique.

Comme il ne possède aucune connaissance physique ou réelle de l'univers, il décide de donner du sens à son expérience et à ses ressentis en utilisant la puissance de son imagination. Une imagination créatrice et positive qui lui fait découvrir un univers magique.

Ticouac voyage ainsi d'enchantements en enchantements, tant et si bien que ses pensées deviennent réalité, sans ce rendre compte, il devine et invente l'univers, il décide de son futur jusqu’à plonger et disparaître dans son univers intérieur, qui n'est autre qu'un niveau supérieur de conscience. Ticouac et l'univers ne font plus qu'un, de l'infiniment petit à l’infiniment grand.

La pensée magique guide Ticouac, c'est la faculté que nous avons de créer de l'information à partir de rien, une manière de pensée et de raisonner, basée sur des suppositions informelles, erronées ou non justifiées et, souvent surnaturelles, générant des opinions ou des idées dépourvues de bases empiriques solides. Mais également à attribuer des effets à certains événements, sans relation de cause è effets prouvée entre eux.

Les hommes ont hérité de cette faculté, notre cerveau depuis l'enfance, imagine le monde et inventant un sens à toutes choses pour les apprivoiser, se les approprier, pour se rassurer, se réconforter, mais également pour jeter les bases créatives de nos connaissances futures. L'imagination est le fondement de toutes connaissances pour tenter de comprendre l'univers dans lequel nous vivons.

L'univers que découvre Ticouac pourrait être considéré comme enfantin, réducteur, simpliste, mais la réalité de l'univers, dont nous ne pourrons jamais percevoir la complexité car totalement inaccessible à toute compréhension, relaigue l'ensemble des connaissances humaines à de piètres croyances scientifiques. L'imagination de Ticouac face à l'inconnu, par sa totale liberté, ouvre probablement plus de voies vers les étoiles.

Depuis la nuits des temps, la pensée magique habite les hommes et probablement nombres d'animaux, comme en serait-il autrement dans un monde profondément magique dont la majorité des phénomènes nous sont inconnus. Que devait penser l'homme primitif devant l'astre solaire, la lune, le ciel étoilé, l'eau, le feu, le vent, la pluie, la nature ? La magie était présente au quotidien et l'imagination le moteur indispensable à toute compréhension.

Depuis le paléolithique jusqu’à nos jours, la superstition joue un rôle positif de stabilité pour la psyché, par le biais de mécanismes de défense. L'eau, dans ses différentes manifestations; la lune et le soleil, ont déterminé de nombreux comportements des êtres vivants, y compris ceux des humains; cycles saisonniers se produisant avec périodicité; le vol des oiseaux; la capacité de reproduction des êtres vivants, le serpent; le cycle de vie des arbres et des plantes dont dépend leur survie; les caractéristiques spécifiques des grands animaux: bovidés, cervidés, félins, ours, verrats, etc. qui étaient plus proches et plus accessibles pour eux.

Tous ces éléments, conjugués à une pensée magique, nous ont permis de construire, par analogie, les premières abstractions susceptibles de faciliter une interprétation du microcosme et du macrocosme, bases qui ont permis d’entreprendre les premières classifications de l’univers perçu par les sens, ordonnant leurs éléments phénomènes au sein d’un ensemble cohérent de catégories et, par conséquent, ont éloigné notre espèce de l’incertitude, créant ainsi un ordre et une certitude là où il ne semblait y avoir que du chaos. De l’utilité de cette tentative, le fait que la totalité de ces abstractions symboliques subsistent et restent valables parmi les superstitions et les religions actuelles.

La pensée magique, depuis ses débuts et, même de nos jours, dans toutes les cultures primitives contemporaines joue un rôle fondamental pour renforcer la survie des êtres humains et, dans de nombreux cas, stimuler leur développement culturel. Sans l'apparence d'une pensée magique, les êtres humains resteraient toujours ancrés dans leurs premières étapes d'évolution.

Le monde moderne et les pseudo connaissances que nous croyons posséder nous rend aveugle à la magie du monde que nous voulons rationaliser à tout prix pour nous rassurer, nous faire oublier notre ignorance face à un univers magique, inexplicable et inimaginable.

Dans nos sociétés dans lesquelles la pensée scientifique a été imposée à la magie mais sans le remplacer complètement, de nombreux individus ne sont pas en mesure de donner des réponses logiques à toutes leurs peurs avec l'efficacité psychosociale des explications émotionnelles élaborées par la pensée magique.

L'enfance est l’état primitif et créatif, l'espoir absolu que tout est possible, que tout ce que nous imaginons est possible, vrai ou faux, parfois les deux à la fois, que nous futur ne dépends que de cette faculté d'imaginer l'univers et tous ces possibles.

Ticouac invite chacun à utiliser son imagination.

---

La notion de pensée magique fait partie d'un mouvement dont l'une des origines est le New Age, la croyance que ni la nature, ni Dieu ne sont créateurs du monde, que nous en serions les créateurs mais que nous nous serions perdus dans notre propre création, oubliant notre statut originel (sans pour autant perdre le pouvoir de « créer sa propre réalité »). Nous aurions choisi les circonstances de notre « incarnation » et évoluerions donc dans un univers qui est parfois considéré comme un rêve dont nous serions les rêveurs.

Le New Age (ou nouvel-âge) est un courant spirituel occidental des xxe siècle et xxie siècle, caractérisé par une approche individuelle et éclectique de la spiritualité. Défini par certains sociologues comme un « bricolage » syncrétique de pratiques et de croyances, ce courant sert de catégorie pour un ensemble hétéroclite d’auteurs indépendants et de mouvements dont la vocation commune est de transformer les individus par l’éveil spirituel et par voie de conséquence changer l'humanité.

La notion de guidance intérieure met l'accent sur l'intuition, et parfois accentue des concepts comme celui de pouvoir personnel : « chacun crée sa propre réalité », ou en ayant recours à des entités spirituelles mêlant les caractéristiques des « guides de lumière » traditionnels (les anges) avec des entités supposées issues d'autres plans de conscience, « Maîtres de Lumière » ou « Maîtres ascensionnés » (appelé « divinités » en Inde, les « bouddhas » chez les bouddhistes), etc. Dans ces derniers cas, la représentation populaire en occident de l'image du Christ est parfois utilisée bien qu'il soit devenu dans ce contexte un « principe » ou une « énergie » plutôt qu'une personne.

En tout état de cause, dans le New Age, le divin peut être trouvé « en soi ». Les êtres humains contiendraient une étincelle divine, une divinité intérieure qu'il s'agirait de contacter afin d'accomplir le but de cette existence terrestre.

Le voyage cosmique de Ticouac illustre à sa manière et en toute liberté ce concept, en laissant à chacun sa voie vers une explication ou une croyance positive et créative du monde te de l'univers qui nous entourent.

---

Ticouac nous invite à retrouver l'enfant qui sommeille en nous.

Il existe un stade, entre 2 et 7 ans, dans lequel le cerveau de l'enfant n'est pas capable de séparer la réalité de la fiction. La fantaisie est réel. Ils croient fermement en ce qu’ils voient, bien qu’il s’agisse de chevaux à ailes ou de papillons à apparence humaine. D'où l'étape de l'ami imaginaire avec lequel ils discutent comme s'ils le voyaient ... ils le voient! Pour eux, cet ami est réel. C'est la pensée qui explique pourquoi ils croient à la petite sourie, aux rois mages ou au Père Noël.

Cette pensée magique, cependant, leur fait aussi voir des choses que nous ne pouvons pas apprécier. Par conséquent, nous sommes souvent étonnés devant leurs réponses face à des questions aussi complexes que la taille de l’univers.

Ce type de pensée est très important à ce stade, car c’est la façon dont les enfants cherchent des explications sur le monde, si grand, si inconnu et si étrange qui les entoure.

Caractéristiques de la pensée magique des enfants

Au cours de l'étape de la pensée magique, les enfants observent le monde en regardant de petits détails, et non dans leur ensemble. Tandis que les adultes observent des choses globalement, ils se concentrent sur des choses concrètes.

Ce type de pensée présente les caractéristiques suivantes:
- Il se concentre sur le concret. Une partie peut avoir les caractéristiques du «tout» auquel elle appartient.
- Ils accordent plus d'importance à l'apparence. Pour cette raison, un homme déguisé avec un masque de monstre sera toujours un monstre.
- Se laisser guider par l'association idée-émotion. Par exemple, quand ils reçoivent un cadeau le lendemain après avoir vu une étoile filante ... 'ah, c'est un cadeau parce que j'ai fait un vœu à l'étoile'.
- Le mot impossible n'existe pas pour eux. Tout peut être fait. Pourquoi les mages ne peuvent-ils pas distribuer des jouets à tous les enfants du monde en une nuit? Bien sûr qu'ils peuvent!
- Tout ce que vous pensez peut être fait. Les souhaits peuvent être remplies.

La pensée magique les rend plus créatifs, augmente leur imagination et améliore leur intuition. Cela les aide à créer leurs propres idées et à gérer leurs émotions. Il présente de nombreux avantages et nous devons respecter ce processus évolutif.

À partir de 8-10 ans, cependant, les enfants commencent à raisonner. La ligne entre fantaisie et réalité commence à être marquée avec force.